Avec la Semaine contre l’intimidation et la violence à l’école qui aura lieu du 2 au 6 octobre, je vous propose ce projet à partir du roman Eux de Patrick Isabelle et du film 1:54 de Yan England. Dans ce projet, les élèves seront invités à comparer les deux œuvres, mais pourront également en apprendre plus sur l’intimidation, ses conséquences et les différentes formes de violence.

Bien entendu, il s’agit d’un sujet difficile qui pourra susciter de nombreuses réactions. Les deux œuvres sont également très crues et pourront faire remonter plusieurs émotions chez les élèves. Discuter du projet et des œuvres avec les intervenants à l’école ou les inviter à faire une présentation avant ou après le projet pourrait mettre les élèves  en confiance s’ils sentent le besoin de s’ouvrir.

Ces deux œuvres ne sont, à mon avis, pas appropriées pour les élèves du premier cycle (du moins pour la majorité). À vous par la suite de voir si les œuvres sont appropriées pour vos élèves de 3e, 4e ou 5e secondaire.

En annexe, vous trouverez des pistes de discussion pour la lecture du roman. Comme c’est une oeuvre assez courte, je vous invite à en faire la lecture à voix haute. Vous pourrez ainsi arrêter aux moments-clés et voir en temps réel les réactions des élèves. J’ai d’ailleurs déjà partagé mon expérience de lecture à voix haute avec vous juste ici.

Vous trouverez également le document pour la comparaison entre le film et le roman. En même temps d’inviter les élèves à comparer les deux œuvres, il donne quelques informations à propos de l’intimidation et de la violence.

Je trouve intéressant de faire le parallèle entre le roman de Patrick Isabelle et le film de Yan England, car les deux abordent l’intimidation de manière différente, mais très réaliste lorsqu’on met en lumière jusqu’où celle-ci peut se rendre. En plus, les œuvres ne se veulent pas moralisatrices, mais coup de poing.

Documents

Eux – Pistes de discussion

CAHIER DE L’ÉLÈVE (l’intimidation est partout)

 

Publicités