Charlie Donlea, Guy Saint-Jean éditeur, 2019, 365 pages.

Rory, experte en reconstitution de scène de crime et avocate de formation, se voit confier un des dossiers chauds de son père : la libération conditionnelle du « Voleur », un homme soupçonné d’avoir enlevé et tué des femmes 40 ans plus tôt. En prenant connaissance du dossier, elle déterre une tonne de secrets troublants.

Mon avis

Oh que j’ai embarqué dans cette histoire! On alterne entre le présent et le passé, soit l’été des disparitions. On comprend donc à la fois qui est « le Voleur » et ce dont il est accusé. L’intrigue du passé nous laisse dans un suspens puisque parmi tous les personnages présentés, on ne sait pas encore lequel est notre accusé. La narration présente nous permet quant à elle de mieux connaitre Rory, la protagoniste, mais aussi son père et le lien qu’il entretenait avec son client. Aucun passage ne tire en longueur.

« est souvent baptisé thriller tout roman, pièce ou film qui, pour toucher lecteurs ou spectateurs, s’attache avant tout à déclencher en eux des émotions ou sensations fortes aussi nombreuses et intenses que possible. » (Encyclopédie Universalis)

Lorsque j’ai compris ce qui s’était passé l’été de 1979, j’ai eu la chair de poule. L’histoire m’a vraiment troublée. Les crimes perpétrés sont barbares et commis dans un seul et unique but : ressentir le Frisson. La vulnérabilité du personnage d’Angela a aussi ajouté à cette sensation d’effroi.

« Le thriller est, à l’origine, un récit policier qui s’écarte radicalement du traditionnel roman à énigme. Celui-ci repose sur l’élucidation d’un crime mystérieux par un héros, généralement un amateur de génie qui, pour démasquer l’assassin, n’utilise que les ressources de son intelligence » (Encyclopédie Universalis)

Angela, qui tente de faire son enquête de son côté lors de cet été meurtrier, prend au cœur. Sa différence et sa détermination la mettent à la fois en danger et en sécurité. On s’attache à elle et on craint que ses découvertes ne la mènent sur un chemin menaçant. En parallèle, le personnage de Rory est aussi assez complexe, mais acharné, particulièrement dans cette cause qui la rejoint beaucoup, notamment à cause de ses ressemblances qu’elle observe avec Angela.

Bref, un roman à suspense à la trame narrative double – doublement inquiétante – où les secrets les mieux enfouis sont plus lourds que prévu.